Contrat de projet Etat-Région, programmes européens, projet d'action stratégique, investissements d'avenir...

 
 

Pour en savoir plus sur les politiques partenariales d'un Etat qui se modernise. 

  • Le contrat de projets Etat-Région 2007-2013
    Signé le 12 avril 2007, le CPER représente pour la Bretagne près de 1,1 milliards d’euros apportés par l’Etat et la Région, sur la période 2007-2013, et  se compose de 9 Grands Projets portant sur les thématiques définies conjointement, lors de son élaboration, comme prioritaires pour la Bretagne.
    En savoir plus
  • Programmes Européens
    La politique de cohésion de l’Union Européenne se matérialise par la mise en place de fonds structurels, dont 2 interviennent en Bretagne : le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et le Fonds Social Européen (FSE), dotés respectivement de 301,7M€ et 183,3M€ en Bretagne. S’y ajoutent deux fonds complémentaires intervenant sur des politiques sectorielles : le Fonds Européen Agricole pour le Développement Régional (FEADER) et le Fonds Européen pour la Pêche (FEP), représentant respectivement, pour leurs seules actions relevant d’une gestion en région, par 119,3M€ et 27,5M€ en Bretagne. 
    En savoir plus
  •  Projet d'action stratégique
    A la fois document stratégique et opérationnel, le projet d’action stratégique de l’Etat (PASE) répond au souci d’adapter les politiques publiques aux enjeux territoriaux et d’en assurer la cohérence au niveau régional.Outil interministériel, le PASE est élaboré de façon collégiale au niveau régional entre préfet de région, préfets de département et directeurs régionaux des services de l’Etat.
    En savoir plus
  • L'Etat se modernise
    La Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), programme de modernisation de l’action de l’Etat touchant l’ensemble des politiques publiques et l’ensemble des ministères, a été lancée en juin 2007. 
    En savoir plus
  • Grand Emprunt
    Le programme des investissements d’avenir financés dans le cadre du grand emprunt national a été décidé par le Gouvernement et adopté par le Parlement dans une loi de finances rectificative du 9 mars dernier. Il s’agit pour l’Etat de consacrer au cours des prochains mois 35 milliards d’euros au développement des activités et des filières identifiées comme étant les plus porteuses d’avenir pour notre pays.
    En savoir plus