Le Plan Polmar-Terre en Ille-et-Vilaine, de la formation à la révision

 
Formation au Plan Polmar-Terre, les 12 et 13 septembre 2011, à Cancale

Le Plan Polmar-Terre est une disposition spécifique de l'ORSEC départemental, dédiée à la lutte contre les pollutions marines sur le littoral..

Une formation pour être prêt en cas de crise

Pour la première fois en Ille-et-Vilaine, une formation au Plan Polmar Terre a été organisée par la Préfecture et la DDTM.

Les 12 et 13 septembre, une centaine d'élus et d’agents des collectivités territoriales, des services de l'État et du Service départemental d'Incendie et de Secours ont profité de l’expertise des intervenants du réseau technique Polmar, du Cedre, du CETMEF et du Stock Polmar de Brest.

Alternant apports théoriques et exercices pratiques, cette formation avait pour objectif de se préparer à la crise en apportant aux participants une bonne connaissance d'ensemble du plan mais aussi de préciser le rôle et les responsabilités de chacun en cas de crise. En outre elle a permis d'assister les collectivités locales dans la mise en place d'un volet spécifique Polmar dans leurs Plans communaux de Sauvegarde et ainsi de favoriser les synergies locales.

Cet événement a fait l'objet d'un large écho dans la presse locale, tant écrite (Ouest France, Le Pays Malouin, 20 Minutes Rennes), que radiophonique (France Bleu Armorique) et télévisée (TV Rennes, France 3). Afin que les connaissances et les bons réflexes face à une crise demeurent, mais aussi pour maintenir l'efficience du réseau des acteurs locaux initié au travers de cette formation, il sera sans doute nécessaire de la réitérer  régulièrement.

Cette formation constitue une bonne préparation à l'organisation de la future révision du dispositif qui va être menée dans les mois à venir et dont l'ensemble des acteurs présents seront associés.

La Révision du dispositif Polmar-Terre du plan ORSEC départemental

Pourquoi ?

La préparation à la lutte contre les pollutions accidentelles marines sur le littoral, via le Plan Polmar – Terre est très importante pour l’Ille-et-Vilaine :

▪  20 % du trafic maritime mondial transitent sur le rail maritime Manche – Mer du Nord,

▪  dont 275 millions de tonnes de produits dangereux par an, composés à 80 % d'hydrocarbures,

▪  ce qui place le département au niveau 3 sur une échelle de risques de 4.

Il est donc nécessaire d'être en mesure de sauvegarder au maximum le patrimoine littoral, mais aussi de protéger l'économie de la frange littorale du département qui, avec la pêche, la conchyliculture et le tourisme est très tournée vers la mer.

Le Plan Polmar-Terre du département d'Ille-et-Vilaine en vigueur a été approuvé le 30 décembre 2002.

Les instructions règlementaires imposent des révisions régulières, afin de tenir compte :

▪  de l'évolution des doctrines techniques et réglementaires, liées le plus souvent aux retours d'expériences de naufrages tels ceux de l'Erika et du Prestige,

▪  des évolutions en matière d'organisation des services de l'État et des collectivités territoriales.

Compte tenu des enjeux environnementaux et techniques, la révision du plan doit être menée rapidement, l'objectif est d’aboutir au plan révisé dés l'année  2012.

Quelle organisation ?

La révision du plan est pilotée par un comité composé du SIRACED-PC de la Préfecture, des services de la DDTM/Délégation à la Mer et au Littoral, du Correspondant Polmar (Agent du Service Territorial de la DML en Ille-et-Vilaine) et présidé par M. le Sous-Préfet de Saint-Malo.

Les experts nationaux du Cedre et du CETMEF appuient le comité de pilotage en tant que de besoin.

Les multiples dimensions du dossier impliquent de faire appel aux compétences d’un grand nombre de services de l'État (DDTM, DDCSPP, DREAL, DRFIP,…), ainsi que de services associés tel que l'ARS ou l'ONCFS.

Onze groupes de travail thématiques seront mis en place et piloté chacun par un agent du service déconcentré correspondant à la compétence concernée.

Ces groupes de travail auront pour mission de traiter l'ensemble des questions liées à la survenue d'une pollution :

  • les stratégies et techniques d'intervention à mettre en place,
  • la protection de l'environnement tant du point de vue des sites que de la préservation de la faune,
  • les aspects sanitaires liés à la pollution,
  • le suivi comptable et juridique en découlant.

Les pilotes des groupes de travail associeront les personnes qualifiées et concernées, des services de l'État, des collectivités ou des représentants du monde professionnel et associatif. Les élus des collectivités territoriales seront par ailleurs invités à des réunions de concertation tout le long du processus..

Parallèlement à la révision du plan, et pour tenir compte de la nouvelle organisation des services de l’État, le recours aux entreprises privées sera rendu possible par la mise en place de marchés par anticipation, sous la forme d'accords cadres. La DREAL de zone, qui a un rôle de suivi et de mise en cohérence des plans départementaux sur l'ensemble du territoire de la zone de défense Ouest est chargée de passer ces marchés.

Pour consulter le dossier de presse

Plus d’informations : DDTM/DML/Service Territorial de Saint-Malo - Didier Delamare – 02 99 20 64 63